Portail » exploitations pédagogiques » arts plastiques

document pédagogique Majorelle ::

arts plastiques

La production de Louis Majorelle peut ouvrir à toutes sortes d’explorations pédagogiques en arts plastiques. Elle sera l’occasion d’aborder et de prendre connaissance d’un vocabulaire adapté relatif à l’objet, à des pratiques, à des opérations plastiques. Les quelques pistes développées ici peuvent s’adapter à différents niveaux, du 1er degré au lycée.
- évoquer les pratiques et les savoir-faire développés par les artistes/artisans de l’Ecole de Nancy : technique du verre multicouche, verre gravé, verre moulé et ciselé, marqueterie, travail du bois sculpté, du bois assemblé, travail du métal…
- repérer comment les artistes de l’Ecole de Nancy, dont Louis Majorelle, arrivent à « sublimer » par les savoir-faire un objet usuel, un référent sans attrait…
- aborder la question des métiers d’arts : ébéniste, maître verrier, souffleur de verre, marqueteur…
- envisager la possibilité de visiter un atelier d’artisan créateur.


Design
L’étude des objets (lampes et mobilier Art nouveau) soulèvera à la fois la problématique de l’inspiration (naturelle, orientaliste et symboliste, toute la difficulté étant de faire oublier la matière au profit de la seule évocation naturaliste), le travail de collaboration (participations multiples dans l’élaboration d’un objet) et questionnera également les notions de formes, de matières et de couleurs relatives au design.

Métissage des sources
Les objets sont des œuvres hybrides qui mêlent art occidental et signes, couleurs, décors orientaux, formes végétales (prédilection pour les lignes tortueuses et les arabesques). En s’appuyant sur l’observation des objets, on peut essayer de repérer les sources d’inspiration : percevoir comment l’élément végétal va contraindre ou provoquer une forme, repérer les apports stylistiques de l’art asiatique, par exemple, dans certaines productions Majorelle…
Poursuites…
- représenter un objet quotidien en le métissant à un élément naturel mais en insistant sur le fait que celui-ci doit rester fonctionnel
- insérer un élément naturel au programme décoratif d’un objet
- repérer l’apport culturel et formel des civilisations d’Orient, du Moyen-Orient, d’Océanie… à travers certaines productions des arts décoratifs mais aussi des arts plastiques

Matériaux multiples : conjugaison de savoir-faire
Les objets de Louis Majorelle combinent différents matériaux, notamment le bois et le bronze et dans sa production issue de sa collaboration avec les ateliers Daum, le verre et le fer. Ce besoin « d’expérimenter de nouveaux matériaux », peut s’élargir au design contemporain qui explore des matériaux industriels, de synthèse (matières plastiques, des résines qui offrent des textures et des matérialités particulières…). Ces matériaux impliquent de nouveaux savoir-faire et des modes de production industriels et complexes qui permettent également de produire des formes nouvelles, parfois inattendues.
Le fait d’associer à un matériau délicat tel que le verre une structure métallique, met encore plus en avant sa fragilité. La confrontation de matériaux si différents exacerbe leurs caractéristiques plastiques et formelles.
Poursuites…
- opposition de matières, de couleurs, de textures… : proposer des réalisations en volume où l’on associe des matériaux aux qualités tactiles, matérielles ou optiques opposées (dur/mou, flexible/rigide, opaque/transparent, lisse/rugueux…). Faire en sorte que les deux coexistent, cohabitent…

Le style
De l’Art nouveau à l’Art Déco : la production de mobilier de Louis Majorelle va, au fil des ans, passer progressivement du style Art nouveau vers une production plutôt Art Déco. L’objet se simplifie d’autant plus que Majorelle emploie des lignes épurées.
Poursuites…
- aborder la notion de style dans les arts décoratifs (en l’élargissant aux arts plastiques) et repérer les formes qui déterminent un style et les lignes qui charpentent un objet (style classique, baroque, rococo, XVIIe siècle, le Bauhaus, de Stijl…).

Fonctionnalité
Bureau d’étudiant
Un meuble extrêmement fonctionnel qui contient en lui le « métier » d’étudiant. Le programme de construction est intimement lié à la recherche (lecture, réflexion, rédaction), le support et les rangements sont optimisés au maximum (l’objet peut être utilisé sous plusieurs angles).
Poursuites…
- comprendre la fonctionnalité d’une pièce de mobilier en partant des objets qui équipent la salle de classe : analyse critique de l’équipement par exemple
- s’approprier et inventer un mobilier à sa mesure (partir toujours d’éléments simples qui peuvent être facilement réinvestis par les élèves) : imaginer une nouvelle table d’école, un banc à conversation, une chaise, etc. En plus d’imaginer de nouvelles formes, élargir la réflexion à la question de la couleur, de la matérialité…


Architecture
La villa Majorelle
Recherche de cohérence décorative entre l’aménagement intérieur et l’architecture afin de créer un ensemble harmonieux : étroite collaboration entre différents corps de métiers (architecte, ébéniste, décorateur, céramiste…).
Un programme décoratif thématique va déterminer le mobilier : monnaie-du-pape dans l’entrée (symbolisant l’oubli), épi de blé dans la salle à manger (symbolisant la nourriture), pomme de pin fruit d’un arbre persistant (symbole de longévité et de prospérité).
Poursuite …
- cohérence décorative : créer la maison de Mme Douillette, M. Clou, Mme Joyeuse… où matériaux, formes, couleurs vont être choisis en lien avec la personnalité du personnage
- imaginer un programme décoratif thématique à un espace, une architecture…


Le Dessin
Production graphique des ateliers Majorelle
La présentation de certaines planches d’Alfred Lévy permet de couvrir l’étendue des différents statuts du dessin, qui est une étape indispensable avant la réalisation et « permet de définir le projet à exécuter, d’esquisser la pièce à créer et en vérifier la faisabilité… ».
Poursuites…
- ce panorama permet de saisir ce qui caractérise et différencie un dessin publicitaire d’une simulation en 3 dimensions (d’aménagements intérieurs ou d’un schéma de futures pièces de mobilier…)
- certains dessins, notamment les aménagements d’intérieurs, permettent de visualiser la construction en perspective : on pourrait s’appuyer sur une sélection de dessins pour aborder les notions et le vocabulaire relatifs à la question de la perspective tels que lignes et point de fuite, ligne d’horizon, perspective cavalière, 3 dimensions…