Portail » école de Nancy » Horticulture et nature » Horticulture et nature

École de Nancy ::

Horticulture et nature

Si le patrimoine artistique de l'Ecole de Nancy est aujourd'hui bien reconnu, un autre domaine a largement contribué à la renommée de Nancy à la fin du XIXe siècle : celui de l'horticulture.

L'Art nouveau à Nancy et l'horticulture ont toujours été intimement liés. Les artistes nancéiens avaient pour habitude d'étudier la nature pour en dégager les éléments les plus utiles à leurs créations artistiques. L'artiste Henri Bergé composait des herbiers aquarellés destinés à fournir des modèles aux décorateurs de la manufacture Daum. Les ateliers Gallé collectionnaient les traités botaniques, les dessins d'après la nature mais aussi les photographies de plantes en atelier. Tous les artistes nancéiens s'intéressaient de près à cette nature qui leur offrait un registre de décors inépuisable.

Robert Steinheil, affiche pour l'exposition de la société centrale d'horticulture, 1901 Henri Bergé, étude d'iris, Musée de l'Ecole de Nancy, inv. 988-2-19 Emile Gallé, étude du vase Ancolies, Musée de l'Ecole de Nancy Jacques Gruber, photographie de nénuphars, Musée de l'Ecole de Nancy Ateliers Gallé, photographie d'orchis purpuris, Musée de l'Ecole de Nancy

 

 

 

 

Le lien entre ce domaine et l'Art nouveau est très ténu quand on sait que certains artistes de l'Ecole de Nancy entretenaient des relations amicales, artistiques et intellectuelles avec les horticulteurs. Daum et Gallé rendirent hommage à à travers la réalisation de vases et d'objets, utilisant comme modèles certaines des créations florales les plus récentes.

La Société Centrale d'Horticulture de Nancy fut créée en 1877 Emile Gallé, Félix Crousse, Léon Simon et Victor Lemoine. Elle comptait parmi ses membres des horticulteurs alors reconnus sur la scène nationale et internationale pour la qualité de leur production, leurs travaux novateurs et leurs hybridations.