Portail » école de Nancy » artistes » Muller

École de Nancy ::

Muller

Frères Muller
Bitche
Verriers

Le nom de Muller reste associé aujourd'hui aux lustres, plafonniers, lampes et tulipes en verre fabriqués en série à Croismare dans les années 1920-1930, perpétuant après la Grande Guerre le goût Ecole de Nancy ou innovant avec les lignes géométriques de l'Art déco.

Originaire du pays de Bitche, la famille Muller s'installa en Meurthe-et-Moselle à la suite de l'annexion allemande de 1870. Les fils aînés avaient été formés comme tailleurs ou graveurs sur verre à la Cristallerie de Saint-Louis et furent employés dès 1894 dans la cristallerie d'Emile Gallé.

Créée en 1897 à Croismare, à côté de Lunéville, la cristallerie produit abondamment dans le style des grands verriers Nancéiens, Gallé et Daum. En 1901, lors de la création de l'association de l'Ecole de Nancy, la verrerie Muller est une des seules entreprises artistiques de la région à ne pas être membre.

En 1897, la verrerie «Muller Croismare près Nancy» commença sa production après entente avec la «S.A. des Grandes Verreries de Croismare». Cette signature dit bien la volonté de la nouvelle cristallerie d'affirmer ses liens avec les verriers de Nancy, malgré son exclusion du groupe artistique.

La Maison d'Art Lorraine de Charles Fridrich et les Magasins Réunis d'Eugène Corbin diffusèrent les verreries Muller à Nancy, également disponibles aux Magasins Réunis de Paris (rue de Turenne) et dans un dépôt parisien, situé rue de Paradis, dont fait état une réclame datant de 1914, tout comme Gallé ou Daum.

De 1905 à 1908, les frères Jean-Désiré (1877-1952) et Eugène Muller (1883-1917) sont embauchés au Val-Saint-Lambert. L'entreprise veut mettre à profit leurs savoir-faire pour le lancement d'une production d'articles artistiques « genre Daum », dénomination marquant clairement la volonté du Val d'imiter les œuvres de la grande verrerie lorraine. En trois ans, les frères créent plus de 400 modèles et enseignent leur technique, « la fluogravure », aux employés du Val. Les articles «genre Daum» réalisés par les Muller portent pour la plupart la seule signature «VSL». Les neuf dixièmes de leur production sont des vases, ils réalisent aussi d'autres types d'articles : luminaires, encriers, bonbonnières, pendules, cendriers, cache-pot...

 

Référence bibliographique :
:: T. Lemoine, A. Pluymaekers, E. Schmitt, V. Thomas. Verrerie Art nouveau. L'exemple des frères Muller. Nancy, Ville de Nancy, Paris, Somogy, 2007. 144 pages