Portail » école de Nancy » artistes » Nicolas

École de Nancy ::

Nicolas

Paul Nicolas Paul NICOLAS
Laval 1875 - Nancy 1952
Décorateur sur verre, verrier

D'Argental, vase, Musée de l'Ecole de Nancy Paul Nicolas, Vase à décor de chardons, Musée de l'Ecole de Nancy Paul Nicolas,Vase aux losanges, Musée de l'Ecole de Nancy

 

 

 

 

Le parcours de Paul Nicolas débute au cœur de l'Art nouveau nancéien. Il est embauché chez Gallé en 1893, avec le titre de «décorateur -dessinateur - vernisseur». Il y est plus particulièrement chargé de la décoration florale des pièces, mais est peu à peu initié à touts les métiers verre, y compris au maniement de la canne. Quand il fonde sa propre verrerie en 1919, Nicolas quitte la maison Gallé avec un héritage moral et technique précieux.

Loin de se contenter de redites d'un style qui ne fait plus recette, le verrier, devenu indépendant en 1919, met à profit ses connaissances techniques et artistiques pour créer des pièces non-figuratives de grande qualité, récompensées par de nombreux prix obtenus dans les grandes expositions internationales, dans les années 1920-1930. Avec trois autres verriers connus chez Gallé, Villermaux, Windeck et Mercier, Paul Nicolas créé l'association des « Graveurs réunis », et passe un contrat avec la cristallerie de Saint-Louis pour la fourniture des bruts, dont il effectue le décor à Nancy. Après la dissolution de l'association, il poursuit son activité sous son nom et sous le nom D'Argental, associé parfois à une croix de Lorraine. Cette première et intense période d'activité est caractérisée par des modèles de vases dans la tradition de l'Ecole de Nancy, à décor naturaliste gravé à l'acide. On y retrouve les thèmes floraux chers à Gallé comme l'orchidée ou l'anémone, chers à l'Art nouveau, comme les iris, le datura, le ginko ou le nénuphar. Les formes sont simples et le décor s'y déploie de manière contrastée, par le jeu des oppositions colorées des couches de cristal et de la morsure de l'acide.

Après la guerre et jusqu'à sa mort en 1952, il poursuit une production plus confidentielle. Tout au long de sa vie, il accompagne ses créations de verrerie de la production d'une grande quantité d'aquarelles et de dessins.

De nombreux documents graphiques, provenant en grande partie des archives familiales, illustrent les dons de dessinateur de Paul Nicolas ainsi que sa passion pour la botanique, qui le font remarquer par Gallé avec qui il cultive une profonde amitié. Les diplômes remis lors des expositions internationales de 1925 et 1937 auxquelles le verrier participe attestent du succès et de la renommée de Paul Nicolas. Surtout, un ensemble de 88 verreries et dessins conservés dans des collections publiques ou privées, font la démonstration des recherches formelles, esthétiques et techniques conduites tout au long de sa carrière par l'artiste, auprès de Gallé d'abord, puis en tant que directeur -fondateur des « Graveurs réunis », sous le nom « D'Argental », avec la cristallerie de Saint-Louis les Bitche, ou sous la signature « Paul Nicolas ».

Paul Nicolas est le frère d'Emile Nicolas (1871-1940), critique d'art, membre fondateur de l'Ecole de Nancy. Convaincu du rôle social des arts, Paul Nicolas s'implique aussi dans la vie publique et en particulier le Parti radical-socialiste et devient le plus jeune Maire de France, élu à Laxou en 1903. Il est membre de l'Ecole de Nancy dès 1901.

Référence bibliographique :
:: A. Chambrion, F. Nicolas, V. Thomas. Paul Nicolas (1875-1952). Itinéraire d'un verrier lorrain. Nancy, Ville de Nancy, IAC, 2010. 100 pages