document pédagogique Majorelle ::

primaire

Abrégé en quatre temps, pour l’étude des lignes et des formes de l’Art nouveau et l’Art déco

 

Regard et exploration sensorielle
Explorer visuellement les lignes et les formes d’éléments de mobilier Art nouveau et Art déco en procédant à des cadrages, en isolant graphiquement certains éléments.

 

Création d’inventaires
- Procéder à une mise en mots permettant d’enrichir le vocabulaire et d’affiner l’observation.
- Créer un inventaire de formes et procéder à différents classements.

Des mots pour caractériser la ligne :
droite, rectiligne, oblique, montante, descendante, verticale, horizontale, brisée, courbe, bombée, ondulée, souple, épaisse, tortueuse, sinueuse, anguleuse, galbée, renflée, fuselée, effilée, élancée, continue, discontinue, morcelée, ouverte, fermée, crénelée, dentelée...

Des mots pour caractériser des éléments décoratifs :
Motif géométrique (cercle, rectangle, octogone, trapèze, cône, …), élément naturel, volute, arabesque, rinceau, spirale, hélice, ellipse, ondulation, tresse, entrelacement, torsade, feston, guirlande, corbeille, frise, bouquet…

 

Vers la composition et l’ouverture culturelle
- Observer la composition de certains éléments d’architecture, d’arts décoratifs de styles Art nouveau et Art déco afin de mettre en évidence la relation possible entre la structure de l’objet et le décor.
- Composer un alphabet en associant la structure des lettres aux éléments décoratifs issus de l’inventaire constitué.

Des mots pour caractériser des principes d’organisation et de composition :
Concentrique, rayonnante, excentrique, orthogonale, diagonale, oblique, répétition, alternance, orientation, concentration, dispersion, équilibre, régularité, juxtaposition, superposition, alignement, entassement, accumulation, imbrication, semis, éparpillement, association, dissociation, inversion, symétrie, asymétrie, décalage, tête-bêche, recto verso...

 

Vers la connaissance des œuvres et des objets
- Repérer dans les alphabets produits les critères de formes, de composition pouvant s’apparenter à des éléments Art nouveau ou Art déco. (ou d’autre styles)

Des mots pour caractériser l’Art nouveau (1892 – 1910) :
Modernité, anticonformisme, bourgeoisie, observation du réel, lignes courbes, exubérance, fluidité, asymétrie…

Prônant la modernité, cet art se libère de toute référence stylistique au passé et s’appuie sur deux idées force :
- L’unité de l’art abolissant la barrière entre les arts mineurs et les arts majeurs : l’artiste et l’artisan doivent collaborer à un projet artistique englobant tous les arts et contribuant à la création d’un art total.
- L’art pour tous : le développement de l’Art nouveau correspond à l’expression d’un idéal de vie meilleure dû en partie à la mécanisation et au progrès technique (début du travail en série). Cet idéal ne sera pas atteint.

Ces deux idées se développent dans les arts décoratifs et l’architecture suivant les principes suivants :
- le développement d’une démarche rationaliste : adapter la structure de l’objet à sa fonction.
- l’emploi de matériaux nouveaux comme le verre, le métal, le béton…
- l’emploi de techniques nouvelles
- le renouvellement des sources d’inspiration : l’observation du réel, de la nature, l’exotisme…

L’Art nouveau répond à la demande de modernité d’une nouvelle classe de population aisée, la bourgeoisie, en plein essor dans les années 1900.

Des mots pour caractériser l’Art déco (à partir de 1925) :
Tradition, bourgeoisie, stylisation, simplification, géométrie, rigueur, ordre, symétrie, lignes droites, régularité…

Les années 20, issues de la croissance liée à la révolution Industrielle et du traumatisme de la Première Guerre Mondiale, mêlent tradition et modernité : cette opposition s’exprime dans le domaine artistique où se côtoient les avant-gardes et le mouvement Art déco.
Le terme « Art déco » apparaît après l’exposition Internationale des Arts décoratifs et industriels modernes qui se tient à Paris en 1925. Comme l’Art nouveau, ce mouvement influence les arts dits mineurs et l’architecture mais se développe également dans la peinture et la sculpture.
Reprenant les caractéristiques de styles antérieurs à l’Art nouveau, l’Art déco exprime le retour au conformisme d’une bourgeoisie éprise de luxe et de perfection.